Association Pour la Promotion de la Santé Animale

home

 

 

 

 

 

NOURRIR LES OISEAUX EN HIVER

Pourquoi leur donner à manger ?

 

Plus de 80% des passereaux meurent pendant la période hivernale. La lutte contre le froid nécessite donc l' absorption d'une nourriture abondante et calorique. Les périodes de gel et de neige rendent l'accès à la nourriture très difficile. On peut donc limiter la mortalité des oiseaux communs en installant un ou des poste(s) de nourrissage dans le jardin ou sur le balcon.

 

Quand leur donner à manger?

Dès que le temps ne permet plus aux oiseaux de trouver leur nourriture, il convient de leur apporter de quoi s’alimenter et lutter contre le froid. En effet, larves d'insectes, baies, graines deviennent rares et la neige, le gel rendent encore plus difficile la recherche de nourriture.

En général, on commence à nourrir les oiseaux dès les premières gelées ou premières neiges ou temps de fortes pluies pour arrêter dès le redoux. Ne les nourrissez pas quand ils peuvent eux même trouver leur nourriture car le nourrissage hors période hivernale pourrait créer une dépendance et les oiseaux perdraient alors leur place dans la chaîne alimentaire.

De préférence, apportez la nourriture tôt le matin et en soirée.

Si vous commencez à nourrir les oiseaux au début de l’hiver, faîtes le jusqu’au printemps car les oiseaux qui ont pris l’habitude de venir se nourrir aux mangeoires, ne pourraient plus trouver de nourriture du tout. Même si le temps se radoucit au cours de la saison hivernale, vous devez tenir vos engagements vis à vis d'eux et continuer à les nourrir.


Que leur donner à manger?

En hiver, les oiseaux ont besoin d'aliments riches en hydrates de carbone et en graisse afin d'élaborer des réserves de lipides indispensables pour résister aux longues et froides nuits

Les restes de cuisine peuvent convenir

- Moelle des os
- Graisse des rôtis
- Fromages desséchés (éviter les fromages salés)
- Couennes de lards
- Gras de jambon
- Gâteaux secs peuvent atterrir sur les mangeoires où ils seront fortement appréciés.

Mais pour éviter la propagation de maladies, on ne donnera que des os et des morceaux de viandes cuits.


- Les miettes de biscuits et de gâteaux sont très appréciés et également très riches en graisse.
- Les pommes de terre en robe des champs sont préconisées, notamment parce que leur chair ne peut être emportée que par petits morceaux par l'oiseau et de ce fait la réserve dure plus longtemps.
- Le riz et les nouilles cuites sont riches en amidon
- Les cerneaux de noix
- Les fruits : pommes, poires etc… très mûrs et même presque pourris
- Le saindoux

 

Les céréales et autres graines renferment des graisses riches en hydrates de carbone, lipides, minéraux et vitamines nécessaires aux oiseaux. Des sachets « tout prêts » sont disponibles dans le commerce, ainsi que des boules de graisses renfermant des graines.
On peut préparer soi même le mélange avec des grains de maïs, d’orge, de blé, de flocons d’avoine, de chanvre, de sésame, de millet et de tournesol.


Si vous donnez de la noix de coco, la servir fraîche. Si vous la donnez sèche, en gonflant dans l’estomac elle peut tuer l’oiseau.

Les fruits sont également un apport important de vitamines, fruits frais comme les pommes, mais aussi les noix et les noisettes décortiquées. Les fruits peuvent être incorporés au mélange de graines et de graisses.

La cacahuète, particulièrement riche en protéines et en lipides, constituent un met de choix qu'il faut distribuer non salé et le plus facilement dans un filet à maille.

mesange
Mésanges

Le saviez-vous?

 

Contrairement aux idées reçues, croûtons et miettes de pains ne sont pas de bons aliments pour les oiseaux en raison de leur faible valeur nutritive. Ils servent surtout à remplir l'estomac.

merle
Merle

 

Raisins secs, abricots secs et amandes peuvent également faire partie du garde manger.

 

 

Les aliments nocifs

Biscottes en raison de leur teneur en sel, pain sec, noix de coco desséchée, riz cru, restes de pâtisseries mais aussi le lait, les larves de mouches, asticots, les graines de lin et de ricin, le beurre salé, les cacahuètes salées

 

L’eau

eau

Ne pas oublier de changer l'eau régulièrement. Pour éviter qu'elle gèle, n'hésitez pas à mettre de l'eau tiède. Vous pouvez également mettre une pierre chaude dans l'abreuvoir. Jamais d'alcool ni autre produit antigel, tous toxiques.

Recettes pour oiseaux

 

Les oiseaux ont besoin d'eau pour boire et pour se baigner afin d'entretenir leur plumage. Sans eau, les oiseaux diminuent leurs capacités de vol et les qualités isolantes de leurs plumes. Vous pouvez disposer de petites soucoupes ou autres récipients peu profonds (3 à 4 cm) dont vous changerez régulièrement l'eau. Veillez à ce que le rebord ne soit pas lisse pour faciliter l'accès des oiseaux.

Un couvercle de poubelle retourné et rempli de quelques pierres, servant de perchoir, pourra également faire office d'abreuvoir. Mettez- y une brique réfractaire s’il gèle.

Si vous avez un plan d'eau, laissez-y flotter une surface légère et imperméable (liège par exemple) pour que l'oiseau puisse boire sans se noyer.

Versez de préférence de l’eau chaude et n’y rajouter jamais de sel, d’antigel, d’alcool qui sont hautement toxiques pour les oiseaux

Nettoyez bien le récipient à chaque changement régulier d’eau pour évite les contaminations.

 

moineauMoineau

Le saviez-vous?

Si votre bassin gèle, n'utilisez jamais de sel, d'alcool , ni d'antigel. Ces produits sont toxiques pour les oiseaux. Lorsque vous réapprovisionnez le bassin ou l'abreuvoir, versez de l'eau chaude. Changez l'eau régulièrement pour éviter toutes contaminations.

 

rougegorgeRouge-Gorge



Fabrication de pain de saindoux aux graines

suif

 

Un exemple parmi d'autres :

Défigez le saindoux en le chauffant légèrement dans une casserole, puis ajoutez des graines variées, remuez. Vous pouvez remplacer le saindoux par de la graisse à frites par exemple.
Entourez le fil de fer autour de la plaquette de bois et recourbez-le au bout.
Placez l'ensemble dans le moule (pot de yaourt) et versez. y le mélange.
Laissez figer et retirer du moule.

Vous pouvez également vous servir d'une pomme de pin qu'il vous suffit de tremper dans le mélange.

Recette de pommes de pin garnies de graines

grosses pommes de pin,beurre de cacahuète,graines pour oiseaux, de la ficelle

Etalez une couche de graines pour oiseaux dans le plat. Entourez la pomme de pin d'une ficelle pour permettre de la suspendre. Entourez la pomme de pin d'une couche de beurre de cacahuète. Roulez la pomme de pin dans le plat jusqu'à ce qu'elle soit complètement recouverte de graines. Secouez le surplus de graines et suspendez la pomme de pin devant une fenêtre par exemple

 


Lieux de nourrissage

 

Plusieurs espèces cohabitent dans votre jardin. Elles ont chacune un espace de prédilection (bien qu'elles puissent s'adapter à toutes sortes de situations). On peut schématiser ces espaces en 3 niveaux : le sol, le niveau intermédiaire et le haut.

1- Certains oiseaux comme les mésanges vivent en "hauteur". Elles nichent facilement au dessus de 2m et apprécient les mangeoires suspendues.

2- D'autres, comme les rouge gorges vont nicher "bas", dissimulés dans les buissons et préférer se nourrir sur une mangeoire table ou au sol.

3- Enfin, certaines espèces comme les merles et les grives se nourrissent exclusivement au sol.

C’est pourquoi, il est utile de proposer une nourriture variée et d’avoir plusieurs mangeoires , qui vont s’adapter aux différentes espèces qui vous entourent, voir en attirer de nouvelles .

Le mieux est d'installer des mangeoires à différentes hauteur, sur un poteau ou dans un arbre, toujours hors de portée des prédateurs (des chats par exemple), et dans des endroits découverts pour que les oiseaux ne soient pas attaqués par surprise. On peut également mettre une clochette au collier du chat ou placer un stop-minou sur l'arbre.

Fixez les mangeoires à l'abri pour éviter que les oiseaux soient trop mouillés par temps de grandes pluies, par exemple sous le bord du toit.

Mettez plusieurs mangeoires de types différents, à différents endroits, vous éviterez ainsi les bagarres qui dénoncent un comportement anormal chez les oiseaux, forcés soudain de vivre trop nombreux sur un territoire trop réduit.

Ne mettez jamais la nourriture en trop grande quantité, les graines s'humidifieraient et seraient impropres à la consommation.

Il est important d'alimenter quotidiennement les mangeoires, et de nettoyer souvent les points de nourrissage pour éviter les risques de contamination et d'épidémie.

 

Types de mangeoires

 

 

Les mangeoires suspendues dans des filets .

 

filet

 

Elles sont réservées aux espèces les plus " souples " : mésanges, sittelle torchepot, etc., qui sont donc capables de s'alimenter de façon acrobatique. On peut les fabriquer soi-même avec des filets d'agrumes et la recette de pain au saindoux (voir plus haut) ou les acheter dans le commerce.

 

Les réserves métal pour boules


La mangeoire plateau couvert




Le plateau avec ou sans toit peut être suspendu ou attaché sur un piquet, le mat est serré entre deux lattes, elles même vissées au plateau, le tout maintenu par une vis en travers.
Peu sélective, elle est accessible à de nombreuses espèces.

Attention ! La pluie, l'humidité ambiante peuvent entraîner des moisissures

Plan d'une mangeoire à plateau couvert : http://lesbeauxjardins.com/Oiseaux/mangeoires/mangeoireplan2.htm

 

La mangeoires à trémie

La mangeoire trémie est un excellent moyen de distribution.
En effet, les graines restent au sec, à l’abri des intempéries.
Elle permet de nourrir les oiseaux qui n'aiment pas s'alimenter au sol tel que,
Mésanges, Chardonnerets, verdiers, parfois rouge gorges et bien d'autres...

Pour construire vous même votre trémie : http://perso.orange.fr/taliercio.patrick/pages/oiseaux/mangeoire/tremie/tremie.htm

 

Porte fruits

 




Les mangeoires de fabrication maison

 

Ce type de mangeoire est très économique et peut être fait avec une bouteille de plastique


Matériaux nécessaires:

bouteille en plastique jetable et transparente, munie d'un bouchon dévissable.
fil de fer
poinçon
petits ciseaux tranchants ou couteau de bricolage

Faites un trou de chaque côté du paquet ou de la bouteille. Passez le fil de fer dedans et attachez les extrémités en tournant. Celui-ci vous permettra de suspendre votre abri. A environ 5 cm du bas de la bouteille, découpez un carré de 5 x 5 cm de chaque côté de la bouteille. Remplissez la bouteille de graines d'oiseaux jusqu'aux fenêtres. Suspendez la bouteille à un arbre ou au fil à linge dans le jardin.

 

Le plateau

Le plateau peut être n’importe quelle surface plane située à une certaine hauteur sur laquelle on dépose la nourriture destinée aux oiseaux. Cette mangeoire permet d'attirer toutes les espèces mais n'offre pas de protection contre la pluie, le vent et la neige. Vous pouvez également placer les plateaux au sol pour les espèces comme le merle, le bruand, la grive. Vous pouvez surélever le plateau de 1 cm, le percer de quelques trous pour le drainage, y mettre des casiers pour disposer différentes graines.



Cette mangeoire peut être constituée d'une simple planche de bois.

La mangeoire cloche

faite d'une demi-noix de coco évidée que vous percez pour attacher un fil de fer qui servira de fixation

 

Porte coques cacahuètes

Un fil de fer traversant les coques de cacahuètes

etourneau
Etourneau

Le saviez-vous?


Les mangeoires ne sont pas exclusivement réservées aux jardins.
Il existe des mangeoires de fenêtre mais avant de les installer, mieux vaut vérifier qu'aucun Arrêté municipal n'interdise le nourrissage des oiseaux.
verdier
Verdier

 

Il est aussi possible de placer une bouteille renversée avec un plateau en dessous : elle donne de bons résultats, si l'espace entre le goulot et le couvercle suspendu est bien réglé (moins de 1 cm). Le haut est découpé en couvercle et rétréci à chaud.

La boîte en carton d'une brick de lait est un autre matériel de récupération efficace, d'un coût nul et d'usage courant. Avec très peu de moyen, elle servira surtout à la sensibilisation des jeunes enfants, qui prendront plaisir à ce découpage.

Prenez cependant grand soin à bien rincer le carton, car le lait ou le jus pourri n'ont rien d'agréable à manipuler. Donc un rinçage énergique et un séchage préalable sont fortement conseillés.

 

Rappel des règles d’un bon nourrissage


Nourrir seulement à l'arrivée du gel, de la neige ou pendant les pluies incessantes
Disposer de la nourriture matin et soir,
Changer l'eau des abreuvoirs régulièrement,
Nettoyer régulièrement les mangeoires,
Tenir les graines à l'abri de l'humidité,
Ne pas donner d'aliments salés,
Placer les graines et les mangeoires hors de portée des prédateurs,
N'arrêter jamais en plein froid un nourrissage commencé, les oiseaux devenus dépendants seraient condamnés
Offrez des aliments variés à plusieurs endroits et plusieurs hauteurs
Ne donnez pas trop à la fois, la nourriture doit disparaître en quelques heures
Ne proposez jamais d'aliments moisis ou avariés


 

 

Leur menu préféré


Les pics : Tournesol, noix de coco, arachides, noix, noisettes, amandes, graisse végétale,
Les grives: Avoine, Pommes, Poires, Raisins secs, feuilles de salade, pommes de terre cuites
Les merles : Avoine, Pommes, Poires, Raisins secs, feuilles de salade, pommes de terre cuites
Les mésanges : tournesol, Avoine, Riz cuit, noix de coco, arachides, noix, noisettes, amandes, graisse végétale, fromage de hollande,
Les rouge-gorges : Avoine, Riz cuit, Millet rond, graisse végétale,
Les pinsons : tournesol, mais concassé, Avoine, Riz cuit, Millet rond,
Les verdiers : tournesol, mais concassé, Avoine, Riz cuit, Millet rond,
Les moineaux : tournesol, mais concassé, Avoine, Riz cuit, Millet rond, déchets de viande fraîche

 

merci à ornithomedia, oiseaux de mon jardin, la lpo, hubert le jardinier pour leurs conseils

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

Tous nos textes, photos et graphismes sont déposés en Copyright
Reproduction même partielle interdite sans l'accord de l'Association et des auteurs

 

thème librement inspiré du template beez http://www.free-css.com/