Association Pour la Promotion de la Santé Animale

 

 

 



 

 

 

 

 

Le pelage

Toutes les données des fiches santé sont validées par le Dr Séverine Manuel, vétérinaire


Son Rôle et l’Importance de son entretien

 

Rôle du pelage


Le pelage est une protection contre les agressions extérieures : pluie, froid, chaleur, UV. Il permet à l’animal de réguler sa température. Le pelage fournit également, dans une certaine mesure, une protection contre les agressions physiques lors de bagarres , morsures.

Les poils poussent et se renouvellent continuellement.

Le phénomène naturel s’accentue généralement au printemps et à l’automne, périodes durant lesquelles l’animal se pare d’un pelage mieux approprié à la saison (pelage plus fin et moins fourni en été, pelage plus épais et plus volumineux en hiver). On parle de mue d’été et de mue d’hiver.

Ce phénomène peut ne pas être saisonnier principalement chez les animaux qui vivent en appartement car il n’y a plus de saisons pour eux. Ils perdent leurs poils quasiment en permanence.


Ces poils morts, détachés de leur follicule, tombent et se retrouvent sur votre canapé ou votre veste (noire de préférence) , dans l’estomac de votre animal. Ou restent dans le pelage qui donne un aspect terne.



Aspect du pelage

La qualité du pelage est donc de grande importance pour permettre à l’animal d’être bien protégé.


Elle dépend de plusieurs facteurs :

L’alimentation.

L’animal doit recevoir une alimentation spécifique contenant acides aminés, minéraux, vitamines, acides gras et protéines propres à son espèce et à son âge.

L’aspect du pelage peut être modifié par des déséquilibres hormonaux (les glucocorticoïdes qui inhibent la croissance des poils, et les hormones thyroïdiennes qui la stimulent.) Ainsi, lors de maladies affectant les organes produisant ces hormones (surrénales, thyroïde), l'aspect du pelage est modifié.

Les parasites et les champignons modifient l’aspect du pelage. Certains d'entre eux provoquent des démangeaisons : l'animal se gratte et casse ses poils. D'autres, comme le demodex, vivent dans les follicules pileux et empêchent le poil de croître normalement.

Certains troubles du comportement comme le léchage compulsif altèrent la qualité du pelage.


Enfin, le stress
peut faire que les poils de détachent des follicules et l’animal peut se mettre à perdre plus de poils qu’à l’accoutumée après une maladie, une visite chez le vétérinaire, une bagarre avec un congénère. Cette perte de poils peut intervenir jusqu’à 2 à 3 mois après l’évènement stressant.


Enfin, une grande quantité de poils morts dans le pelage, empêche les nouveaux poils de pousser. Le pelage de votre animal sera terne et formera une sorte de bourre.


Toute altération du pelage est un signe d’alerte


Importance de l’entretien du pelage


Une bonne alimentation contribuera à un beau pelage. Mais elle ne sera pas suffisante puisqu’il faut éliminer les poils morts.

Des brossages réguliers permettront leur élimination. Ils éviteront les nœuds surtout chez les animaux à poils mi-longs ou longs.

Il convient donc d’habituer les jeunes animaux aux séances de brossage qui doivent devenir un moment d’échanges, de caresses et de tendresse.


Le brossage du chat ou chien à poils courts se fait une ou deux fois par semaine. Un animal qui perd beaucoup ses poils (stress, maladie, âge etc.) devra être brossé plus souvent. Le brossage du chat ou chien à poils mi-longs ou longs doit être quotidien.


Conséquences d’un mauvais entretien chez le chien


Chez tous les chiens, qu’ils soient à poils ras, à poils courts ou à poils longs, un brossage régulier sera l’occasion d’inspecter l’état de la peau et de dépister la présence de parasites (tiques, poux, puces, aoûtats…) ou de maladies de peau afin de pouvoir réagir avant qu’elles ne prennent des proportions dramatiques. Une inspection de la peau du chien sera notamment judicieuse au retour d’une promenade, en prenant soin d’examiner les oreilles et d’écarter les paupières et les doigts pour enlever d’éventuels épillets avant qu’ils ne s’enfoncent trop profondément. Les tiques, elles, seront recherchées surtout sur la tête et au niveau des aisselles et de l’aine.


Les chiens au poil mi-long et épais sont également sujets, principalement en été, à des dermites localisées très violentes qui les poussent à se mutiler et provoquent une infection nauséabonde en moins de 24 heures. Un brossage fréquent permet d’aérer la peau et d’éviter l’apparition de ces dermites.


Enfin, quelque soit la race du chien, la formation de noeuds et autres bourres de poils favorise la macération de la peau sous-jacente et donc l’apparition d’infections cutanées. Quand les nœuds sont là, la tentation est grande de les couper aux ciseaux mais attention aux accidents. La peau peut être coupée elle aussi et il n’y a plus qu’à faire poser des points de suture chez le vétérinaire ! Mieux vaut donc prévenir la formation des nœuds et bourres en brossant fréquemment, tous les jours si nécessaire.

 

Conséquences d’un mauvais entretien chez le chat


Outre les dermites pouvant résulter de la formation des bourres de poils, le chat est sujet à des troubles digestifs directement liés à son toilettage : en effet, en se léchant il va avaler les poils morts. Ces poils vont se loger dans l’estomac ou les intestins et former des boules de poils.


L’animal peut les régurgiter en totalité ou partiellement. Les vomissements ne sont pas plus agréables pour un animal que pour nous. Ils peuvent irriter les voies digestives.


Les boules de poils peuvent restées bloquées dans les intestins et provoquer une occlusion intestinale nécessitant une intervention chirurgicale le plus souvent en urgence.


Un animal qui a l’estomac plein de boules de poils peut perdre l’appétit, l’envie de jouer, être nauséeux.


La meilleure prévention contre les vomissements, occlusions et autres soucis dus à l’ingestion de poils, reste un brossage régulier et efficace.


Idées reçues


L’herbe à chats (cataire) ne purge pas. C’est une idée reçue car cette herbe, comme les autres herbes du jardin fera vomir votre chat mais ne règlera pas le problème des boules de poils. Il faut savoir que lorsqu’un animal vomit, il perd de l’eau et peut très vite se déshydrater. Il existe donc d’autres méthodes de prévention pour éviter les boules de poils ou pour les éliminer.


La levure de bière : si elle peut améliorer l’aspect du pelage (apport de vitamines du groupe B) elle n’empêche pas la mue qui est naturelle et nécessaire, ni la chute des poils chez les chats d’appartement.


Le brossage proposé par l'Association


Il existe plusieurs outils pour brosser ou peigner un animal : brosse, gants, peigne, étrilles etc. Vous avez certainement eu l’occasion d’en essayer plusieurs et vous vous êtes très rapidement aperçus que votre animal perdait toujours beaucoup ses poils, en avalait toujours autant malgré les brossages minutieux et répétés. En fait ces méthodes de brossage ne font que supprimer les poils superficiels et éventuellement quelques poils morts.


Pourquoi choisir Furminator ?


Furminator remplace tous les outils de brossage et de lustrage. Il élimine les poils morts et réduit la perte de poils de presque 90%. Le pelage est aéré, débarrassé des poils morts qui empêchent la repousse normale. Le poil devient brillant. L’animal, principalement le chat n’avalera plus de poils morts et ne vomira plus de boules de poils.


Un pelage bien entretenu évitera bien des pathologies, votre animal retrouvera son élégance et son pelage brillant.

accéder à la boutique de l'association

 

 




 

Tous nos textes nos photos et graphismes sont déposés en Copyright
Reproduction même partielle interdite sans l'accord de l'Association et des auteurs

 

thème librement inspiré du template beez http://www.free-css.com/